Rudy Patard

Ingénieur de formation, outre ces deux dernières années dans la sphère académique j'ai fait l'expérience du monde industriel sur une durée de plus de deux ans. J'ai travaillé dans deux entreprises du secteur de la pompe puis pour un distributeur de produits de sport de la grande distribution. J'ai occupé avant ma thèse un poste dans une société de conseil en ingénierie. Par un double cursus avec l'IAE, j'ai acquis un regard critique sur les questions des coûts, du droit et du management. Sur le thème de cette plate-forme, je considère que le tissu économique des TPE, PME a beaucoup à gagner en promouvant l'open-access. C'est un moyen pour ces acteurs ne disposant pas nécessairement de leur propres moyens de R&D d'obtenir des connaissances nouvelles et utiles à leur activité. Doctorant, j'étudie l'évaluation environnemental sous la méthodologie de l'analyse en cycle de vie. Ce champ d'étude m'a conduit à observer en détails les mécanismes de la publication scientifique. Je consi

  • Inscrit depuis le 10/10/2015
  • Citoyen

Modifications

Arguments

  • Profil de Rudy Patard

    Un tel article aurait matière à être ré-écrit vers un contrôle civile, hors état.

    Ce qui me semble pertinent sur ce sujet de l'accès à l'information, c'est de promouvoir l'extension des acquis sociaux. En l’occurrence je pense à un service publique de l'information (presse + données). Un service nourri par une "cotisation information". CF source Pierre Rimbert.

    0
  • Profil de Rudy Patard

    Rudy Patard Contre

    11 octobre 2015 11:07

    Lié à la proposition : Ecole entreprise Réunion

    Plus qu'une intervention extérieure à l'éducation national (ou même à l'ESR, l'enseignement supérieur et la recherche) vers les élèves, il me parait plus pertinent de former les agents de l'éducation nationale et de l'ESR pour que les pratiques évoluent dans chaque enseignement où cela est pertinent et sans renforcer les dominants économique.
    Alors OUI À : "des séances de découverte et de perfectionnement au numérique au sein des établissements, sous forme d'ateliers gérés par les référents numériques".
    MAIS : En incluant le publique adulte. Sur toutes les catégorie de personnel.
    ET AVEC : Des organismes extérieurs à l'EN ou l'ESR pertinents et légitimes telles les aux associations. Certaines ont d'ailleurs contribué sur cette plateforme. (CF source)

    0
  • Profil de Rudy Patard

    Acter légalement d'une pratique en extension dans les universités.
    Doublons possible avec "Utilisation de GNU/Linux dans l'administration", mais cela reste valide comme proposition indépendante.
    Il serait toutefois regrettable de ne pas saisir l'effet d'échelle et de ne pas produire une rédaction d'un article unique, fort et globale pour l'ensemble des organes publiques et avec une formulation non-nominative des outils mais décrivant les caractéristiques 'libre' attendues.

    4
  • Profil de Rudy Patard

    Ne serait-il pas plus pertinent de transférer le "poids" des institutions de normalisation vers des organes de normalisation libre. (Ex: W3C) Création d'un International Open Standards. (CF évolution des standard du web.)

    0
  • Profil de Rudy Patard

    Rudy Patard Pour

    11 octobre 2015 18:52

    Lié à la proposition : A argent public, logiciel public !

    Permettre des progiciels libre c'est aussi permettre au tissu de TPE, PME d'acquérir des outils modernes. La valeur est dans la formation, le développement de nouvelles fonctionnalité ou de l'amélioration des performances de celles existantes.

    Je pense qu'il y a une généralisation à faire sur l'ensemble de ce texte et des proposition.
    Argent public -> Biens collectifs
    (cf définition des types de biens)

    1
  • Profil de Rudy Patard

    Une obligation serait une incitation effective sous réserve qu'il existe des conséquences pour les contrevenants. Le modèle de liège me parait pertinent (orbi cf source).
    Il serait bon pour dépasser le stade de l'open access "voie verte" d'établir des schémas de publication avec des comités éditoriaux et de revues ouverts et cela sans avoir à passer par des éditeurs privés à but lucratif (cf proposition HAL).

    1
  • Profil de Rudy Patard

    IDEM argumentaire déposé sur l'article relatif à HAL.
    "Journaux scientifiques libres" en modification de "Obligation de dépôt des publications scientifiques dans une archive ouverte".

    0

Sources

  • Profil de Rudy Patard

    Autre HTML

    Liée à la proposition : Article 8 bis - Gratuité des droits de participation des acteurs de la recherche publique aux travaux de normalisation internationaux

    Évolution d'organes de normalisation "à péage" à des organes ouverts. La question est de savoir quel(s) autre(s) modèle(s) de financement peut(vent) être employé(s) par les organismes de normalisation. https://fr.wikipedia.org/wiki/Norme_et_standard_techniques#Organismes_de_normalisation Sur la base des nouveaux formats de gestion de données, c'est plus un travail de traitement des similarités des ontologies choisi qui me semble pertinent.

    1
  • Profil de Rudy Patard

    Articles de presse Projet pour une presse libre

    Liée à la proposition : Article 4 - Création d’un service public de la donnée (garantie de qualité des données publiques de référence)

    "Alors que la presse française titube, l’exigence s’affirme d’un modèle radicalement différent. Quel serait son cahier des charges ? Produire une information de qualité soustraite à la loi du marché comme aux pressions du pouvoir, loger numérique et papier à la même enseigne, inventer un mode de financement solide et juste. Surprise, les outils nécessaires à la mise en place d’un tel système sont sous nos yeux."

    1
  • Profil de Rudy Patard

    Autre Une déclaration unilatérale des droits de l’homme numérique qui confond dangereusement données perso

    Liée à la proposition : Ecole entreprise Réunion

    "Signataires : Open Knowledge Foundation France (OKF France) est un groupe local de l’Open Knowlegde, un réseau international à but non lucratif fondé en 2004 qui promeut la culture libre sous toutes ses formes. L’OKF France participe activement à des initiatives de portée internationale telles que l’Open Data Index et développe des outils numériques tels que le Calculateur du Domaine Public. Contact : [email protected] SavoirsCom1 est un collectif qui s’intéresse aux politiques des biens communs de la connaissance. SavoirsCom1 défend les positions exprimées dans son Manifeste. Contact : [email protected] La Quadrature du Net est une organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. À ce titre, la Quadrature du Net intervient notamment dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, la régulation du secteur des télécommunications ou encore le respect de la vie privée. Contact : Philippe Aigrain, co-fondateur et conseiller stratégique [email protected] +33 6 85 80 19 31 République Citoyenne est une association aidant les citoyens à se forger des opinions sur le Gouvernement ouvert et à les faire valoir. Contact : [email protected] Framasoft, réseau d’education populaire au Libre en général et au logiciel libre en particulier. Contact : [email protected] LiberTIC est une association nantaise de loi 1901, indépendante et non-partisane, qui a pour objectif de promouvoir l’e-démocratie et l’ouverture des données publiques. Contact : [email protected] Creative Commons France est une organisation à but non lucratif qui a pour dessein de faciliter la diffusion et le partage des oeuvres tout en accompagnant les nouvelles pratiques de création à l’ère numérique. April : Pionnière du logiciel libre en France, l’April, constituée de 4884 adhérents (4431 individus, 453 entreprises, associations et organisations), est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du logiciel libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l’espace francophone. - See more at: http://fr.okfn.org/2014/10/08/une-declaration-unilaterale-des-droits-de-lhomme-numerique-qui-confond-dangereusement-donnees-personnelles-et-oeuvres-de-lesprit/#sthash.JdMmdwZe.RiqZqbvT.dpuf"

    2
  • Profil de Rudy Patard

    Article scientifique Les technologies numériques, levier de la mise en marché des connaissances

    Liée à la proposition : Ecole entreprise Réunion

    mardi 4 août 2015, par Gérard Collet "Pourquoi s’intéresser, au sein d’un dossier sur la « connaissance », à la survenue des technologies de l’information et de la communication (TIC) [1] dans le paysage éducatif ? Il se trouve que lesdites technologies sont au confluent d’attendus économiques majeurs et d’impacts sociaux et éducatifs non moins importants. Leur arrivée dans le paysage de l’éducation depuis une quarantaine d’années est de nature à modifier à la fois le regard que l’on jette sur la connaissance et sa nature même ; elle peut également faire évoluer le système de valeurs qui fonde le système éducatif. Il y a là un faisceau de raisons suffisant pour approfondir le sujet."

    2
  • Profil de Rudy Patard

    Autre Proposal for wiki based free-open journals

    Liée à la proposition : Obligation de dépôt des publications scientifiques dans une archive ouverte

    Proposition de schéma de publication scientifique hors circuit propriétaire sur la base des technologies existantes. (part de mes travaux sur l'ACV) Les explorations et expérimentations sont à suivre aux liens suivants : https://fr.wikiversity.org/wiki/Projet:Journal_scientifique_libre (débat préalable : https://fr.wikiversity.org/wiki/Projet:Wikiversit%C3%A9/Journal_scientifique_libre) Pour ma thématique ("Écologie industrielle et Évaluation environnementale") http://enipedia.tudelft.nl/wiki/Portal:wiki-based_free_open_journals

    1
  • Profil de Rudy Patard

    Article scientifique The Liège ORBi model: Mandatory policy without rights retention but linked to assessment processes

    Liée à la proposition : Obligation de dépôt des publications scientifiques dans une archive ouverte

    Présentation du modèle de liège. Abstract: The decision to build an institutional repository at the University of Liège was taken in 2005. It took 3 years to prepare for a faultless start in November 2008. A strong communication campaign conveyed the Open Access concept to the ULg research community. A name was coined to personalise the concept : ORBi (Open Repository and Bibliography, http://orbi.ulg.ac.be/), suggesting an improved worldwide audience. A special effort in internal communication was devoted to acceptance of the mandate. It appeared essential to make it plain that ORBi would offer an unprecedented increase in readership, but that it would only be valuable if all ULg members would abide by the new rules. Any mandate needs some coercitive persuasion. Rather than resting on advocacy, we linked internal assessment to the scientific production stored in ORBi. Those applying for promotion have no choice but to file all their production in full text. This created waves of progression. Since then, evidence for a much increased readership (about twice, http://opcit.eprints.org/) has transformed the early participants in strong advocates of the repository. 68,000 items have been filed, 41,000 (60,2%) with full text (only mandatory for documents published later that 2002). According to ROAR (http://roar.eprints.org ), out of 1,568 IRs, ORBi comes 27th for the number of references, 15th for « high activity level » and 1st for « medium activity level » (number of days with 10-99 deposits/day). ORBi is now considered a success by almost all ULg members. Its advantages to individual authors have become a better incentive than the mandate itself.

    0

Votes